En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

J'accepte

Livraison gratuite en France sans minimum d'achat !

Le CBD est-il un antioxydant ?

Le CBD est-il un antioxydant ?

Les modes et les tendances ne cessent d’évoluer mais une chose persiste, la quête de la santé et de la longévité. Bien que l’espérance de vie continue de se rallonger, les Hommes sont constamment à la recherche de nouveaux moyens pour ralentir le vieillissement. Grâce aux progrès de la médecine, son mécanisme physiologique a été analysé à tous les niveaux et c’est à l’échelle cellulaire que tout se joue. Après avoir expliqué ce qu’est le stress oxydatif, nous verrons qu’il existe des molécules capables de combattre ses effets, les antioxydants, et nous détaillerons comment et pourquoi le CBD serait un candidat efficace.

QU'EST CE QUE LE STRESS OXYDATIF

Le stress oxydatif n’a rien à voir avec le stress à proprement dit, comme celui ressenti avant un examen par exemple. Il s’agit d’un mécanisme physiologique, responsable du vieillissement cellulaire et de la dégénérescence de l’organisme.

Lorsque les tissus utilisent de l’oxygène pour brûler les aliments et les transformer en énergie, des déchets sont alors produits. Il s’agit de particules instables, appelées radicaux libres. Chaque radical libre possède un électron célibataire, dit non-apparié. Cet électron, qui est chargé négativement, n’aime pas rester isolé et va donc chercher à trouver un autre électron pour former une paire et ainsi assurer la stabilité du radical libre. Pour cela, il va se déplacer dans le corps, s’entrechoquer avec des cellules saines pour aller leur voler un électron. C’est cette perte d’électron qui va endommager la cellule attaquée et accélérer son vieillissement. 

Ce mécanisme de recherche d’électron lèse les cellules saines et peut même altérer leur ADN. En effet, chaque cellule de l’organisme possède un ADN qui code leur fonctionnement. C’est cette altération qui peut être à l’origine de certaines pathologies comme la maladie d’Alzheimer et de parkinson, les maladies cardiovasculaires ainsi que certains cancers. 

Ces radicaux libres peuvent également être favorisés par le stress et par des expositions à des substances toxiques environnementales comme la fumée de cigarette, l’amiante ou la pollution.

QU'EST CE QU'UN ANTIOXYDANT

L’antioxydant est une molécule capable de capter et de stabiliser les radicaux libres. De source endogène ou exogène, il apporte un électron, afin qu’il s’assemble avec l’électron solitaire du radical libre. Ainsi, une fois la paire (re)formée, ce dernier est stabilisé, et il ne présente plus de risque d’altération de l’ADN pour les cellules saines voisines car il n’y a plus de nécessité d’aller leur voler un électron. Certains antioxydants sont produits naturellement par l’organisme mais ils ne suffisent généralement pas à lutter contre l’oxydation. Il est donc conseillé de favoriser une alimentation riche en antioxydant afin d’inhiber le stress oxydatif et ainsi retarder le vieillissement ou l’apparition de certaines pathologies.

Il existe une échelle permettant de mesurer le potentiel antioxydant d’un aliment : l’indice ORAC (Oxygen Radical Absorption Capacity), exprimé en unités par 100 grammes. Les scientifiques recommandent d’ingérer entre 3000 et 5000 unités ORAC quotidiennement. Certains aliments présentent un pouvoir antioxydant remarquable comme les baies de goji (Indice ORAC 3290/100 g), le curcuma (127 068/100 g), les cranberries (9 090/100 g), le chocolat noir (20 816/100 g), les noix (13 541/100 g), le thym (157 380/100 g) ou encore la grenade (4 479/100 g). Les aliments riches en vitamines C et E, en acide gras oméga 3 et en bétacarotène sont aussi très efficaces pour lutter contre le vieillissement.

CBD-antioxydant

 

LE POTENTIEL ANTIOXYDANT DU CBD

Le CBD (cannabidiol) est un phytocannabinoïde synthétisé naturellement par la plante de cannabis. Son potentiel antioxydant a été prouvé grâce à des études scientifiques menées ces dernières années. 

Une étude publiée dès 1998 aux Etats-Unis a permis de mettre en évidence les vertus antioxydantes et neuroprotectrices du CBD. Les chercheurs ont conclu que  “le cannabidiol, le THC et plusieurs cannabinoïdes synthétiques ont tous été démontrés comme étant des antioxydants par voltamétrie cyclique (procédure qui mesure la capacité d'un composé à accepter ou à donner des électrons sous un potentiel de tension variable). [...] Le cannabidiol était plus protecteur contre la neurotoxicité du glutamate que l'ascorbate ou l'alpha-tocophérol, ce qui indique qu'il s'agit d'un antioxydant puissant.” Depuis, la dangerosité des cannabinoïdes synthétiques a été identifiée de façon scientifique car eux seuls sont capables d’entraîner une létalité liée à une overdose de cannabinoïdes. Ils ne sont donc plus recommandés. 

Dans une autre étude publiée en 2019 par des chercheurs polonais, l’efficacité du CBD sur le stress oxydatif a pu être expliquée précisément par plusieurs mécanismes physiologiques. 

D’une part, le CBD inhibe la formation de DRO (Dérivés Réactifs de l’Oxygène, dont les radicaux libres font partis) grâce à :

  • l’inhibition de l’activité d’enzymes dites pro-oxydantes (NOX et xanthine oxydase)
  • l’interruption des réactions en chaîne des radicaux libres

D’autre part, le CBD induit une défense antioxydante grâce à : 

  • l’apport de micronutriments soutenant l’activité antioxydante (Zinc et Sélénium)
  • l’augmentation des taux d’antioxydants non-enzymatiques (GSH : glutathion)
  • l’inhibition des modifications oxydatives des lipides, des protéines et de l’ADN
  • le renforcement de l’activité enzymatique antioxydante (Cuivre, Zinc, Manganèse Superoxyde dismutase)

Mais il n’y a pas que le CBD qui est un antioxydant. Les terpènes et les flavonoïdes, principes actifs synthétisés eux aussi par la plante de cannabis, possèdent des vertus bénéfiques pour lutter contre le vieillissement cellulaire. Le terpène béta-caryophyllène, en plus de son potentiel anti-inflammatoire et myorelaxant, est reconnu comme un antioxydant très efficace. On  le retrouve également dans le poivre noir, le houblon, le basilic, les clous de girofle et l’origan. Enfin, les graines de cannabis (chènevis) possèdent aussi un fort potentiel contre l’oxydation grâce à leur concentration élevée en carotène. 

En conclusion, le stress oxydatif est un phénomène naturel, inévitable et responsable du vieillissement cellulaire. Les antioxydants permettent de ralentir et de lutter contre la dégénérescence. Bien qu’ils soient naturellement présents dans le corps, il est conseillé de les renforcer grâce à des aliments présentant un indice ORAC élevé ainsi qu’avec des compléments alimentaires. Afin de bénéficier des vertus antioxydantes de l’ensemble des principes actifs des plantes, et notamment du cannabis, les extraits à spectre large sont à privilégier car ils permettent d’assurer l’effet d’entourage.