La France et le chanvre : un destin étroitement lié

1- La France & le Chanvre, un destin lié depuis la nuit des temps

Bien qu’utilisé par les hommes depuis le néolithique, les premières traces de chanvre sur le territoire français actuel remonte au IIIème siècle avant J-C. En effet, des découvertes archéologiques qui ont été mises au jour aussi bien dans le Sud-Ouest de la France que dans les environs de Marseille et de la vallée du Rhône prouvent ainsi qu’avant même la romanisation de la Gaule par Jules César et ses successeurs, nos ancêtres les Gaulois cultivaient et utilisaient déjà le chanvre.

Quelques siècles passent et l’histoire du chanvre en France continue de s’écrire. Au IXème siècle, l’empereur Charlemagne va encourager la culture du chanvre sur l’ensemble de son empire car il s’agit d’une denrée stratégique et synonyme de prospérité pour l’empire carolingien. Ses fibres résistantes ont de nombreuses utilisations : fabrication de textiles, de cordages, de voiles (rappelons que l’Europe ne connaît pas encore le coton). 

L’essor et l’expansion de la France sont étroitement liés au chanvre. En effet, jusqu’à la découverte et la démocratisation du coton, le chanvre est une denrée stratégique car indispensable aux bateaux (voiles et cordages). Ainsi le chanvre contribua grandement au développement commercial et territorial de la France à travers le monde apportant donc indirectement le rayonnement économique et politique que l’on connaît aujourd’hui.

Le secteur chanvrier français atteint son apogée au XIXème siècle avec 176 000 hectares de plantations en 1830 et connaîtra un long déclin à partir des premières révolutions industrielles avec la domination du coton américain (il fallait bien écouler le coton et ainsi “rentabiliser” le commerce triangulaire). La culture chanvrière en 1904 ne représente "plus que 21 000 hectares” en 1904. Le dernier coup de butoir pour le chanvre viendra avec l’avènement de la chimie et la démocratisation des textiles synthétiques, le chanvre disparaissant ainsi quasi entièrement du paysage économique & agricole français au milieu du XXème siècle.

2- Le chanvre est chez lui en France

La culture du chanvre, les outils et les métiers associés ont laissé de nombreuses traces sur l’ensemble du territoire français. En effet, il existe un grand nombre de villes, de quartiers, de rues voire de familles dont le nom est rattaché à l’histoire chanvrière française.

L’exemple le plus connu est évidemment la célèbre rue de Marseille “la Canebière” qui tire son nom du provençal canebe dérivant lui-même du latin cannabis. Jusqu’à la fin du Moyen-Age, la Canebière était une zone destinée à la culture du chanvre et fournissait directement les corderies & voileries de Marseille. La cité phocéenne étant à cette époque l’un des plus grands comptoirs chanvriers au monde. Au Nord de la France, les plantations de chanvre étaient jadis appelées chennevières, il est donc normal de retrouver dans les noms de villes ou villages ce nom comme Chennevières sur Marne, Chennevières lès Louvres… Mais aussi sur les armoiries & blasons : ci-dessous le blason de la ville de Chennevières-sur-Marne dans le Val-de-Marne. 

Est-ce pour cela que nous, Français, revenons lentement au chanvre ? Nous rapprochons-nous de notre passé commun en développant aujourd’hui une nouvelle filière du chanvre en France ?

On assiste depuis le début des années 1990 à un renouveau du secteur chanvrier français. Aujourd’hui, la France est (re)devenue le premier producteur de chanvre européen grâce à la multitude de débouchés de cette plante plurimillénaire.

3- Les Raisons du renouveau

Le secteur chanvrier regagne du terrain et la culture du chanvre a été multipliée par 3 en France ces 30 dernières années, représentant ainsi environ la moitié de la production européenne. 

Le renouveau de la plante Cannabis Sativa s’explique simplement. En effet, elle possède tous les aspects de la plante du “futur”:

Une “plante-ressource” au bilan carbone négatif, durable & renouvelable :

  • Elle ne nécessite aucune utilisation de pesticide ou autre fongicide.
  • Elle n’a pas très soif et ne consomme que très peu d’eau.
  • Elle améliore et purifie sols en absorbant les métaux lourds, c’est la phytoremédiation (technique utilisée pour dépolluer les sols post-Tchernobyl en Ukraine et au Bélarus par exemple).
  • Elle permet une rotation efficace des cultures et rompt les cycles des maladies et mauvaises herbes
  • 1ha de chanvre cultivé absorbe autant de CO2 en 8 mois qu'1ha de forêt en 1 an, soit 15 tonnes
  • Toutes les parties de la plante sont utilisables / exploitables : tiges et fibres, graines et fleurs.
  • Son apport nutritif est exceptionnel: l’intégrer dans votre cuisine vous est bénéfique et vous aide à changer votre comportement alimentaire. Le chènevis ou graine de chanvre possède un apport nutritionnel exceptionnel en vous apportant des protéines et beaucoup de bonnes choses pour votre organisme comme des acides aminés et acides gras essentiels, des omégas 3 et 6, des fibres et le plein de vitamines B et E ! Vous la retrouverez en graine décortiquée, en farine, en huile notamment. Grâce à son absence d’allergène, elle permet d’être un bon ingrédient pour une cuisine sans gluten.
  • C’est un complément alimentaire exceptionnel. De nombreuses études mettent en avant le potentiel des cannabinoïdes qu’elle contient et notamment du CBD qui aurait son lot de bienfaits (relaxant, anti inflammatoire…). Il n’est d’ailleurs pas rare de voir des marques de cosmétiques utiliser cette molécule dans leurs produits pour ses vertus nourrissantes et régénérantes.
  • Des nouveaux débouchés sont apparus ces dernières décennies. En plasturgie, le chanvre permet d’utiliser moins de pétrole en l’associant à matériaux composites et est largement utilisé dans l’industrie automobile. Dans la construction, associé à de la chaux, on en fait des briques de béton de Chaux-Chanvre (BCC) et sert pour les fondations ou les murs. Allié à des fibres, il devient un parfait isolant thermique et acoustique. Et il reste évidemment toujours utilisé par l’industrie textile ou dans la fabrication du papier.

Principaux usages du chanvre industriel 

Il n’est vraiment pas compliqué de conclure cet article tant le chanvre et notre belle & douce France sont liés. Utilisé et travaillé depuis la nuit des temps par nos ancêtres, présents partout à travers la France, le chanvre est désormais plébiscité pour ses bienfaits nutritifs et son potentiel thérapeutique.

Le CBD ou chanvre bien-être est probablement une des solutions d'avenir aux problèmes de la France. Certes, il ne réglera pas tous les maux de notre société. Cependant, il pourrait être une chance pour certaines régions agricoles et industrielles connaissant une crise profonde de leur territoire. Une économie nouvelle, durable et bio responsable pourrait se développer autour de ce nouveau secteur engendrant emplois, revenus & recettes fiscales, tant recherchés par nos différents gouvernements. Nos malades pourraient bénéficier de traitements disponibles à l’étranger sans être considérés pour autant comme hors la loi. 

Il se pourrait même que nous devenions heureux.