Tour d'horizon des principaux cannabinoïdes

Le chanvre, de son nom latin Cannabis Sativa, a souvent été associé aux effets de sa molécule aux effets psychotropes : le THC. Cependant aujourd’hui nous savons qu’une plante de chanvre contient plus de 500 composés actifs naturels dont des terpènes, des sucres & des vitamines, des pigments….et des cannabinoïdes.

Qu’est-ce qu’un cannabinoïde ? Quels sont leurs effets respectifs sur l’organisme ?

Focus aujourd’hui sur les principaux cannabinoïdes présents dans le chanvre : 

Le THC, le CBD, le CBN, le CBG, le CBC.

 

Que sont les cannabinoïdes ?

Les cannabinoïdes sont un groupe de substances chimiques sécrétées par la plante de cannabis (mais aussi certains autres végétaux) qui activent les récepteurs du système endocannabinoïdal présents dans le corps humain et chez les mammifères. Cela signifie que les cannabinoïdes vont interagir avec ces récepteurs pour produire des effets sur le système nerveux et le cerveau.

Il faut souligner que selon la variété ou même entre deux plants d’une même variété, les cannabinoïdes ne sont pas présents de la même manière. En effet, il est courant d’observer seulement 3 ou 4 cannabinoïdes avec un taux significatif à l’intérieur d’une plante tandis que les autres seront tout de même présents mais dans de très faibles quantités. 

Pour finir, ils sont classés en 10 grandes catégories qui elles-mêmes contiennent différents “sous-cannabinoïdes” se différenciant par la longueur de leur chaîne carbonnée.

Ceci étant, aujourd’hui nous étudierons seulement les 5 principaux : le THC (Tétrahydrocannabinol), le CBD (cannabidiol), le CBN (cannabinol), le cannabigerol (CBG) et le CBC (cannabichrome). 

1- Le THC

Le THC ou tétrahydrocannabinol est le premier cannabinoïde a avoir été isolé. Cette découverte primordiale eut lieu en 1964 grâce au chercheur israélien, Dr Raphael Mechoulam. Cependant le THC était déjà connu pour ces principes psychoactifs depuis plusieurs décennies. Il est le principe actif le plus connu historiquement car il est responsable des effets psychotropes trop souvent associés au cannabis. En effet, le THC agit sur certaines parties du cerveau, cela a pour conséquence un afflux de dopamine, responsable de la sensation de plaisir entraînant les effets bien connus tels que l’euphorie ou le bien-être. 

Outre ces effets psychotropes, voici une liste des effets positifs que le THC pourrait apporter :

  • Neuro-protecteur ⇒ il protègerait contre les problèmes neurologiques, contre la dégénérescence cérébrale liée à la vieillesse et stimulerait également la création de nouveaux neurones.
  • Anxiolytique et antidépresseur ⇒ il réduirait les symptômes de l’anxiété, avec un effet à la fois euphorique et relaxant.
  • Anti-inflammatoire ⇒ il serait 20 fois plus puissant que l’aspirine et 2 fois plus que l’hydrocortisone.
  • Anti-métastatique ⇒ il agirait sur certains types de cancer comme la leucémie, le glioblastome multiforme, le carcinome hépatocellulaire, le cholangiocarcinome, le cancer du sein HER2 positif…
  • Antispasmodique ⇒ il réduirait spasmes & convulsions.
  • Antiémétique ⇒ il réduirait nausées & vomissements comme ceux causés par le traitement de cancer ou du SIDA.
  • Traitement du glaucome ⇒ il réduirait la pression intraoculaire.
  • Anti-cachexie ⇒ il stimulerait l’appétit en interagissant avec la leptine : hormone responsable de la sensation de satiété.
  • Antioxydant ⇒ il lutterait contre les radicaux libres responsables du vieillissement cellulaire.

Il est important de noter que l’effet diffère selon les personnes et qu’un niveau trop élevé de THC peut entraîner des effets secondaires comme des pertes de mémoires, de la tachycardie, de la nervosité, de l’anxiété, de la paranoïa, une désorientation spatio-temporelles notamment.

C’est d’ailleurs pour ces effets négatifs qu’il est déconseillé aux personnes prédisposées à la schizophrénie, à l’anxiété ou à la bipolarité de consommer des variétés de cannabis au taux élevé de THC et donc de s’orienter vers des variétés avec un taux élevé de CBD.

2- Le CBD

Le CBD ou cannabidiol est le 2nd cannabinoïde à avoir été isolé et le 2nd plus présent dans le cannabis. Cependant, le CBD n’a aucun effet psychotrope ou perturbateur et pourrait même combattre les effets pervers du THC tels que l’anxiété, la paranoïa, la psychose & la dépendance. Au contraire du THC, nous ne connaissons à l’heure actuelle aucune conséquence néfaste physique ou psychique pour votre organisme suite à sa consommation. Par contre, les études scientifiques se sont multipliées ces dernières années mettant en avant le potentiel du CBD.  

En effet, il aurait un des effets : 

  • Relaxant & sédatif ⇒ le CBD serait un puissant relaxant musculaire et aiderait à combattre les insomnies.
  • Antalgique & analgésique ⇒ soulagement possible des douleurs chroniques (arthrite, polyarthrite rhumatoïde).
  • Anti-inflammatoire & Antibactérien ⇒ le CBD limiterait la reproduction & la propagation de certaines bactéries.
  • Anti spasmodique & Anti-épileptique ⇒ le CBD empêcherait spasmes & convulsions et pourrait à ce titre être utilisé pour combattre les différents types d’épilepsie dont le syndrôme de Dravet .
  • Anti-anxiolytique, antidépresseur & antipsychotique ⇒ le CBD réduirait les symptômes de l’anxiété, aiderait à lutter contre la schizophrénie.
  • Anti-tumoral & anti-cancéreux ⇒ le CBD limiterait la propagation des cellules cancéreuses de certains cancers (prostate, sein, côlon, utérus…).
  • Positif sur certaines maladies de la peau comme l’acné, le psoriasis.
  • Antiémétique ⇒ il réduirait nausées & vomissements.
  • Antidiabétique ⇒ il diminuerait le taux de sucre dans le sang.
  • Hypotenseur ⇒ il réduirait la tension artérielle.
  • Anti-addictif ⇒ il réduirait l’addiction aux tabac & différents produits addictifs comme l’alcool, les opioïdes, les anti-dépresseurs...

D’autre part, il serait bénéfique également dans le traitement de plusieurs maladies graves et difficilement curables (voire incurables) comme : 

  • la sclérose en plaques (SEP).
  • la fibromyalgie.
  • la maladie de Crohn.
  • la maladie du côlon irritable.

Le CBD réduit fortement certains effets secondaires du THC, tels que la perte de mémoire à court terme, la nervosité où la désorientation.

D’autres types de cannabinoïdes, comme le cannabinol (CBN), le cannabigerol (CBG) et le cannabichromene (CBC) offrent un potentiel pharmacologique qui, pour l’instant, n’a pas encore été suffisamment étudié.

3- Le CBN

Le CBN ou cannabinol est un cannabinoïde légèrement psychoactif qui est présent dans le cannabis mais en faible quantité. Ses effets seraient équivalent à environ 10% des effets du THC. Il provient de l’oxydation du THC et se développe lorsque le THC est exposé aux rayons UV ou à l’oxygène. La dégradation du THC en CBN sera encore plus rapide si la température de conservation du cannabis est élevé. C’est pour cela qu’il est conseillé de stocker vos cannabis dans un endroit frais & sec.

Comme les autres cannabinoïdes, le CBN aurait des vertus thérapeutiques, nous vous les présentons ci-dessous : 

  • Analgésique ⇒ il réduirait la douleur et serait 3 fois plus puissant que l’aspirine.
  • Anti-inflammatoire
  • Antispasmodique ⇒ il réduirait spasmes & convulsions
  • Antioxydant
  • Ostéogénèse ==>il stimulerait la croissance des os
  • Relaxant & Anti-anxiolytique ⇒ il réduirait l’anxiété

Il serait également bénéfique dans la réduction des symptômes de la Maladie de Charcot 

Il est important de noter qu’un niveau trop élevé de CBN peut avoir des effets secondaires négatifs telles qu’une grande fatigue, de la lassitude voire l’envie de dormir ainsi qu’une réduction du rythme cardiaque.

Cependant, lorsque CBN & THC sont associés, il réduirait le sentiment d’anxiété lié à la présence de taux élevé de THC.

4- Le CBG

Le CBG ou cannabigerol est lui aussi un cannabinoïde sans effet psychoactif. A l’instar du CBC, il n’est présent dans de faibles proportions dans le cannabis : <1%. Mais on le retrouverait en quantité plus importante dans le chanvre destiné au textile. Certaines études le présentent comme la cellule souche du THC & CBD ce qui signifie que THC & CBD serait dans un premier temps du CBG.

Peu d’études ont été menées pour l’instant, mais les chercheurs ont dressé une liste du potentiel thérapeutique que le CBG nous apporterait : 

  • Antibactérien & antibiotique ⇒ il éliminerait certaines bactéries & moisissures de manière plus efficace que le THC, le CBD ou encore le CBN
  • Anticoagulant ⇒ il empêcherait l’agrégation des plaquettes réduisant ainsi la coagulation du sang
  • Analgésique ⇒ il soulagerait la douleur de manière plus efficace que le THC
  • Antitumorale & anti-métastatique ⇒ il limiterait la progression de certains cancers  comme celui de la prostate ou le carcinome épidermoïde
  • Relaxant & Somnifère ⇒ il aiderait à lutter contre l’insomnie 

5- Le CBC

Le CBC ou cannabichromene est un cannabinoïde rare et non psychoactif. Il n’est que très peu présent dans le chanvre (généralement moins de 1%). Certaines études avancent qu’il interagirait avec le THC et rendrait ainsi ses effets plus prononcés (notamment les effets analgésiques).

La recherche médicale a montré qu’il possèderait les vertus thérapeutiques suivantes :

  • Analgésique ⇒ il réduirait la douleur et serait efficace notamment pour lutter contre la douleur des migraines et plus globalement les maux de têtes.
  • Antimicrobien & antifongique ⇒ il éliminerait certains champignons et bactérie en limitant leur propagation.
  • Anti-inflammatoire.
  • Antidépresseur puissant ⇒ il serait 10 fois plus puissant que le CBD.
  • Relaxant ⇒ il aiderait à lutter contre l’insomnie.

Il faut souligner que certaines études (réalisées sur des animaux) montrent qu’un dosage élevé de CBC provoque la sédation (endormissement)

Conclusion

Nous avons donc fait un tour d’horizon des 5 cannabinoïdes les plus connus et les plus présents de manière générale dans le chanvre ainsi que leur potentiel respectif. Aujourd’hui, très peu d’études & recherches ont été menées sur les autres cannabinoides mais nous savons déjà qu’il en existe beaucoup d’autres comme le delta-8-tétra-hydrocannabinol (delta-8-THC), le cannabicyclol (CBL), le cannabielsoin (CBE), le cannabinodiol (CBND) et le cannabitriol (CBTL).

Cela nous laisse donc optimiste pour l’avenir et il n’y a pas de doute que la science prendra le soin d’étudier ces nouvelles molécules qui, c’est sûr sauront nous apporter leur lot de bienfaits.