En poursuivant sur ce site réservé aux personnes majeures, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus.

J'accepte

Livraison gratuite et sans minimum d'achat partout en France !

Le CBD et l'inflammation

Le CBD et l'inflammation

 

Qu'est-ce que l'inflammation ?

 

 

L’inflammation est une réaction physiologique de l’organisme face à une agression (virus, bactéries, cellules à éliminer). Elle fait intervenir le système immunitaire et une cascade de molécules qui protège normalement l’organisme. Elle se déclenche lorsque les barrières physiques comme la peau ne suffisent pas à arrêter ces agressions. Sa caractéristique la plus visible est la rougeur (bouton, pourtour de cicatrice récente…), on peut aussi noter un œdème, une sensation de chaleur et de la douleur.

L’augmentation de la température permet de tuer les éventuels pathogènes fragiles. Les cellules immunitaires sur place émettent des molécules (chimiokines) afin d’augmenter le volume des vaisseaux sanguins (œdème) et véhiculer des renforts (autres cellules, nutriments…). Il faut en effet détruire la menace, nettoyer les dégâts (débris de cellules par exemple) et reconstruire, ce qui nécessite beaucoup de ressources. La réaction inflammatoire est donc primordiale pour la santé de notre corps. 

L’inflammation est un mécanisme physiologique normal. Elle devient problématique quand elle se transforme en inflammation chronique ou lorsque le phénomène inflammatoire est exagéré par rapport à la menace combattue (allergie aiguë, maladie auto-immune chronique). 

 

Quelles sont les conséquences d'une inflammation chronique ?

 

 

Une inflammation maintenue par une maladie ou des “mauvaises” habitudes de vie (sédentarité, tabagisme, alimentation non équilibrée…) fait évoluer un phénomène normalement passager à un état chronique anormal. Les molécules inflammatoires se répandront dans tout l’organisme : on parle alors d’état inflammatoire élevé. Cette situation est reliée à de nombreux effets délétères de l’obésité, maladies chroniques, auto-immunes et risques de cancers (ou leur récidive).

L’inflammation chronique pourra également provoquer des dégâts cellulaires : 

  • Au niveau digestif, en lien avec l’alimentation et le stress (syndrome du côlon irritable, maladie de Cœliaque ou de Crohn) provoquant des difficultés d’alimentation, d’absorption des nutriments et des douleurs. 
  • Au niveau articulaire : l’arthrose (et l’arthrite) sont des maladies inflammatoires des articulations. Elles naissent d’un cercle vicieux : dommages articulaires, inflammation, perte de mobilité (raideurs, gonflements, douleurs) menant à affaiblissement musculaire. On bouge alors moins, l’articulation est donc moins bien maintenue ce qui entraîne plus de dégâts (destruction du cartilage, déformation des articulations).

Une inflammation saine se termine par une phase de reconstruction d’un tissu fonctionnel. Lors d’une réaction inflammatoire trop intense ou répétée, on pourra voir apparaître une fibrose : un tissu de remplissage. Qu’elle remplace du cartilage, du tissu pulmonaire ou hépatique, une fibrose ne remplit pas le rôle original. Elle provoque une perte de fonction, des douleurs, et souvent plus d’inflammations.

Le dernier acteur d’une inflammation chronique, c’est le stress. Le cortisol, hormone sécrétée lors d’un épisode stressant, est paradoxalement anti-inflammatoire à court terme. Cette propriété a mené à la découverte des corticoïdes (anti-inflammatoires stéroïdiens dérivés de la cortisone). Cependant sa production continue provoque une immunosuppression et une baisse des défenses immunitaires, expliquant notamment les nombreux effets secondaires de ces médicaments. Ces effets sont renforcés chez les personnes souffrant de troubles du sommeil liés au stress, qui affaiblit encore ces défenses. On se retrouve alors avec une augmentation des attaques de pathogènes et donc une inflammation plus élevée. 

 

En quoi le CBD est-il anti-inflammatoire?

 

 

Les propriétés anti-inflammatoires ont deux façons de vous aider : en empêchant l’inflammation d’atteindre un stade trop élevé ou en traitant une inflammation déjà installée. La prévention est toujours plus efficace qu’un traitement des symptômes déjà présents. Prévenir, c’est éviter les dégâts inflammatoires potentiels et l’emballement du système immunitaire. Dans ce registre, une alimentation saine ou comprenant certains aliments (comme le curcuma ou l’huile de graines de chanvre), la pratique d’exercice physique et le CBD ont tout à fait leur place. 

 

 

En agissant sur votre humeur, l’action du CBD n’est pas à sous-estimer pour combattre les problèmes d’anxiété et les troubles du sommeil. Le manque de sommeil provoque un affaiblissement des défenses immunitaires et une possible augmentation de la sensation douloureuse. En vous aidant à conserver une humeur sereine, le CBD pourra donc vous aider à mieux supporter les journées pénibles. Qui plus est, la sécrétion de cortisol est hautement synchronisée avec les cycles de sommeil. Une perturbation de sa production est liée à des pathologies telles que la dépression, l’alcoolisme et un état inflammatoire élevé.

Aux niveaux digestif et cutané, les propriétés du CBD et de l’huile de graines de chanvre pourraient se traduire plus localement. L’huile de CBD est placéé sous la langue pour une absorption maximale via les muqueuses buccales puis avalée. Cela permettrait au microbiote intestinal de bénéficier de nutriments bénéfiques (oméga 3, 6, polyphénols mais aussi les fibres présentes dans nos infusions). Ces apports pourraient aider les personnes atteintes de pathologies digestives inflammatoires ou aider une personne en bonne santé à prendre soin d’elle. La peau étant la principale barrière contre les agressions extérieures, s’assurer que son film lipidique est maintenu via des cosmétiques au CBD est également important. Pour les personnes souffrant de maladie(s) de peau, ce film lipidique est souvent endommagé et les poussées de psoriasis et/ou d’eczéma sont liées au stress et à l’inflammation. 

Des études plus détaillées sur l’Homme doivent encore être menées pour confirmer les effets anti-inflammatoires du CBD. Cependant les essais en cours aux Etats-Unis, au Canada et en France ainsi que les nombreux témoignages d’utilisateurs tendent vers une confirmation de ces propriétés apaisantes et antalgiques. Nous rappelons tout de même que le CBD reste limité à un usage bien-être et que ce n’est pas un remède miracle : il ne guérit pas et ne remplace pas un traitement existant. Cela n’enlève rien à ses effets apaisants, autant corporel que mental. Rappelons que 5% des Français sont atteints de pathologies chroniques et douloureuses et que les hypnotiques (traitements contre les troubles du sommeil) possèdent un fort taux de mésusage. 

 

En conclusion, nous pouvons donc dire que le CBD pourrait être une méthode alternative naturelle complémentaire des soins existants  ayant le potentiel d’aider une grande partie de la population en quête d’une solution naturelle de sérénité.

Article écrit par