Le CBD et le sport

Le cannabis est souvent résumé à sa version récréative et aux effets psychotropes apportés par le THC qui, rappelons-le, est la seule molécule psychotrope présente dans le chanvre.  Désormais, d'autres molécules sont étudiées, isolées, et travaillées, dont notamment le cannabidiol ou CBD.

Nous vous expliquions dans notre dernier article sur l'huile de CBD l'ensemble du potentiel thérapeutique que présenterait le CBD : anti-inflammatoire, anti-anxiolytique, anti-psychotique, anti-cancéreux, anti-oxydant, etc... Grâce à l'ensemble des superpouvoirs attribués à cette plante plurimillénaire., le cannabis pourrait donc devenir un allié des sportifs.

Quel est donc l'intérêt des sportifs professionnels à consommer du CBD ?

1- Bénéfices énoncés par les sportifs et athlètes de haut-niveau

Des études ont montré que le CBD interagit avec certains récepteurs du cerveau qui régissent la perception des douleurs et inflammations. Selon les athlètes professionnels utilisant du CBD, il serait bénéfique pour de nombreuses raisons après une pratique intense d’activité sportive, mais également avant.

Avant :

  • Amélioration de la concentration et encouragement à la prise de risque
  • Réduction du stress avant compétition
  • Gain d’énergie sans la nervosité conséquente d’autres stimulants comme le café ou autres boissons énergisantes.

Après :

  • Réduction des crampes musculaires, de courbatures.
  • Accélération de la récupération musculaire en réduisant les inflammations.
  • Réduction des douleurs, ce qui permet aux sportifs de haut-niveau de mieux supporter les charges d’entraînements intenses.
  • Amélioration de la qualité du sommeil ce qui induit indirectement une meilleure récupération physique & psychique.
  • Accélération de guérison après des blessures.
  • Substitution des anti-douleurs à base d’opioïdes hautement addictifs.

 

2- Mode de consommation du CBD par les sportifs professionnels

Comme vous pouvez le savoir, il existe différents mode de consommation du CBD. Alors, quelles sont les méthodes privilégiées par les athlètes ?

- L'huile de CBD

  • Les huiles de CBD peuvent être utilisées de deux manières différentes par les sportifs : De manière classique, en complément alimentaire, en déposant quotidiennement quelques gouttes sous la langue plusieurs fois par jour et notamment avec un entraînement ou une compétition.
  • En application locale directement sur les parties du corps touchées après l’effort.

Crème au CBD et baumes aux extraits de CBD

Ils sont fortement appréciés et  leur utilisation par les sportifs est de plus en plus fréquente. En effet, les crèmes agissent de manière identique aux baumes, gels et autres pommades qu’ils utilisent aujourd’hui pour soulager les différentes douleurs provoquées par leur pratique (douleurs musculaires & articulaires, hématomes…). Une simple application locale sur les zones douloureuses du corps permettrait d’apaiser les douleurs.

3- Legislation sportive

Le 1er janvier 2018, l’Agence Mondiale Anti-dopage (AMA) a retiré le CBD de la liste des produits dopants, grâce à de nombreux rapports mettant en avant  l’efficacité du CBD sur les athlètes sur la récupération notamment.

Dans son rapport, l’AMA précise donc que “le Cannabidiol n’est plus interdit”. Ceci étant, il est important de préciser qu’il doit s’agir de CBD isolé et non Full Spectrum et ne doit donc contenir aucune trace de THC en vue des contrôles anti-dopages.

Grâce à cette nouvelle réglementation sportive, il est donc normal de voir son utilisation promue par nombres de sportifs et ce dans plusieurs sports: sports de combats, sports US (NBA, NFL, Base Ball), cyclisme…

Source


A noter que la dernière Coupe du Monde qui s’est déroulé en 2018 en Russie a été la première compétition mondiale ultra populaire à autoriser la consommation de CBD, et ce , sans risque pour leur carrière (en cas de contrôle anti-dopage).

En parallèle, la Fédération Internationale de Surf ( World Surf League) a donné son aval pour la consommation de CBD aux surfeurs participant aux compétitions dans un souci de santé pour répondre à la multiplication de drogues et autres opioïdes qui ont un impact très négatif sur le métabolisme et la vie des consommateurs.

4- Exemples

De nombreux sportifs et athlètes de haut-niveau utilisent le CBD dans un cadre sportif. Vous trouverez donc ci-dessous une liste non-exhaustive de sports et athlètes ayant communiqué sur ce point.

Les Sports US

Avant de lister quelques exemples, il est important de voir quelques statistiques fournies par étude menée en 2011 par les chercheurs de l’Université américaine de St Louis. On y apprend notamment que :

  • 52 % des joueurs retraités de la NFL (Ligue de Football Américain) ont utilisé pendant leur carrière des traitements à base d’opioïdes.
  • 71% d’entre eux déclarent un abus dans l’utilisation de ces anti-douleurs.

En parallèle, cette étude nous apprenait que 50% des joueurs de NFL et 80% des joueurs de NBA utilisaient le CBD et pratiquent l'automédication en consommant des dérivés de cannabis.

Basketball

Steve Kerr, entraîneur des Golden State Warriors (Triple vainqueur de la NBA en 2015, 2017 et 2018) a déclaré : « Je ne suis pas expert en la matière, mais je sais une chose : si vous êtes joueur de foot américain, que vous avez de fortes douleurs, je ne pense pas qu’on puisse contester le fait que l’herbe soit mieux que la Vicodin. » Le vicodin étant un antalgique puissant et addictif. Il ajoute : “Je ne parle pas de l’usage récréatif, mais bien des antidouleurs, qu’est ce qui est mieux pour la santé de nos joueurs ?”. Et finit par : “C’est une question de temps avant que le cannabis médical ne soit autorisé dans les ligues sportives, car l’éducation va dépasser la perception de ce produit. ».

Kevin Durant, un des meilleurs joueurs de NBA et entraîné par Steeve Kerr a appuyé ces propos via un communiqué de presse déclarant que “le monde de la NBA était en accord avec Steve Kerr”.

Football américain

Le Football américain est un sport collectif ultra physique. Lors des matchs, de nombreux chocs violents se produisent entre joueurs et engendrent des traumatismes physiques. La répétition de ces chocs entraîne souvent des problèmes de mémoire, des maux de têtes, d’arthrite et de douleurs chroniques. Pour substituer le traitement de ces problèmes médicaux par des antalgiques puissants et addictifs en faveur du CBD, un combat est mené par les acteurs de ce sport et la  NFL (Ligue de Football Américain) afin qu’elle autorise le CBD comme anti-douleur non prohibé.

Culen Jenkins, ancienne gloire de la fameuse équipe des Giants de New-York a révélé qu’il se servait d’opioïdes et de l’alcool pour supporter les douleurs et pour réussir à dormir. En 2016, suite à sa retraite sportive, l’addiction à ces antalgiques et autres médicaments l’amène au bord de la dépression. Il a par ailleurs affirmé que “ le CBD a changé sa vie” et a investit dans une société de cannabis : Fresh Farm CBD.

Eugene Monroe, ancien joueur de football américain a mis un terme à sa carrière professionnelle à l'âge de seulement 29 ans en raison des nombreux traumatismes cérébraux dus aux chocs répétés lors des matchs. Il est devenu une des figure de proue des activistes cannabiques sportifs en prônant la dépénalisation du cannabis thérapeutique et son retrait de la liste des produits dopants en NFL

Les sports de combats :

Ils sont diverses et variés mais voici une discipline dont les champions utilisent déjà le CBD : le MMA (Mixed Martials Arts). Deux raisons principales à cette utilisation : une meilleure concentration d’avant-match et une meilleure récupération physique et psychique.

Bas Rutten, ancien champion du monde d’UFC (ligue internationale de MMA) consommait de l’huile de CBD. Il s’en servait pour deux raisons : pour soigner ses traumatismes physiques et psychiques. Il affirme même que grâce au CBD son genou a été soigné plus rapidement que le prévoyaient ses docteurs. La deuxième raison étant d’en finir avec sa dépendance aux analgésiques et aux opioïdes. En effet, ces derniers sont utilisés de manière abusive car ils permettent de soulager rapidement les douleurs mais sont hautement addictifs.

Il a d’ailleurs écrit un article sur l’ancien champion de MMA, Mark Kerr, qui lui aussi fut touché par cette dépendance aux opioïdes et qui a lutté pour se sortir de cette mauvaise passe.

Dans cet article, il conclut en affirmant que le taux d’abus d’opioïdes ont largement baissé dans les États américains où le cannabis thérapeutique & l’huile de CBD sont légaux.

Nate Diaz, combattant actuel de MMA a déclaré plusieurs fois publiquement qu'il consommait du cannabis. Sa sortie la plus médiatique à ce sujet étant une conférence de presse après un combat contre la star de cette discipline, Conan Mac Gregor, dans laquelle il s’était présenté en vapotant de l’huile de CBD.

Cyclisme & Triathlon :

Floyd Landis est évidemment associé à sa victoire dans le Tour de France 2006, titre depuis retiré pour cause de dopage (contrôlé positif à la testostérone). Ce que l’on sait moins, c’est qu’il a découvert sur la fin de sa carrière les pouvoirs anti-inflammatoires attribués au CBD. Après avoir mis un terme à sa carrière professionnel, il a ouvert un dispensaire de cannabis dans le Colorado, état où le cannabis thérapeutique est autorisé depuis 2000.

Andrew Talansky, lui a pratiqué le cyclisme professionnel pendant 7 ans. Aujourd’hui passé au triathlon (sport combinant la natation, le cyclisme & la course à pieds) qui nécessite un entraînement bien plus intense correspondant à plusieurs heures par jour. Depuis qu’il a commencé sa nouvelle discipline, il trouvait que “son corps était constamment inflammé" (le corps n’est pas fait naturellement pour plus de 2h par jour de sport intensif). Il a donc suivi l’exemple de nombreux sportifs abandonnant les anti-douleurs classiques (type ibuprofen) pour se tourner entièrement vers le CBD.

Sports extrêmes :

Tanner Hall, skieur freestyle & précurseur en matière de CBD. Tanner Hall est un des skieurs freestyle le plus doué de sa génération avec pour spécialité le Half Pipe et a remporté de nombreuses compétitions majeures (plusieurs victoires et podiums aux X-Games à son actif). Comme la plupart d’amateurs de sports extrêmes, Tanner Hall a rencontré de graves blessures lors de sa carrière sportive (fractures, rupture des ligaments entre autres). Pour contrer les douleurs et accélérer sa reprise d’activité, il a préféré opter pour le CBD en lieu et place des analgésiques dérivés des opioïdes qui peuvent devenir addictifs.

Source

Conclusion

Consommer du CBD avant le sport semblerait donc avoir des effets bénéfiques sur la concentration et de plus en plus d'athlètes en consomment pour être plus efficaces pendant leurs séances d’entraînements. Après le sport, le CBD pourrait aider à récupérer plus vite et ce, sans risque de dépendance.

Alors, si des sportifs de haut niveau en consomment, pourquoi pas vous ?

Evidemment, il y a une grosse différence au niveau de l’intensité de l’effort mais quoiqu’il en soit le CBD aiderait au quotidien.

Alors amis sportifs amateurs ou confirmés, n’hésitez plus, le CBD sera votre nouvel allié !!