-10% nouveau client, code : NOUVEAU - Livraison 24/48h GRATUITE en France

Sommaire
    3 minutes
    A quelle fréquence consommer du CBD ? | Saveurs-CBD

    A quelle fréquence consommer du CBD ?

    Nous avons abordé dans plusieurs articles la versatilité du CBD. Bienfaits, modes de consommation, etc. Qu’en est il de la fréquence d’utilisation ? Prendre du CBD plusieurs fois par jour change-t-il quelque chose ? Quel intérêt entre une cure et une prise occasionnelle ?

    Voyons ensemble comment vos habitudes de prise de CBD peuvent jouer sur les effets obtenus.

    L'impact de la fréquence sur les effets du CBD

    L'un de nos derniers articles évoquait les effets plus puissants mais plus courts des fleurs de cbd et l'apaisement plus progressif procuré par les huiles. Concernant la forme sublinguale, la fréquence de prise influe sur les effets ressentis lors d’une même journée. 6 gouttes d’huile de CBD 10% n’auront pas le même résultat si elles sont prises en deux prises de manière rapprochée (parfait en soirée pour cibler le sommeil) ou en 3 prises après chaque repas (plus adapté au stress ou aux douleurs).

    A quelle fréquence consommer du CBD ?

    L’avantage des prises multiples de l’huile, c’est l’accumulation de CBD au fil du temps : l’objectif est d’augmenter les concentrations petit à petit pour pouvoir passer la nuit sans prise. Il est par exemple intéressant de prendre l’huile de CBD plusieurs fois par jour lors de douleurs chroniques, qui diminue à la fois l’énergie en journée et la qualité du sommeil. En plus d’être soulagé toute la journée, le CBD va lentement s’accumuler pour arriver à sa concentration maximale au coucher.

    Une cure est également envisageable en cas de stress. Changement brutal dans votre rythme de vie, évènement déstabilisant, échéance stressante… la prise de CBD peut également être calculée pour vous aider à mieux vivre ce genre de situation. Avec une bonne posologie, un flacon de 200 gouttes vous offre 1 mois d’utilisation (à raison de 6 gouttes par jour), parfait pour une cure !

    huile-cbd

    Un effet sur le temps de séjour des cannabinoïdes dans votre corps

    Il est important de différencier l’effet maximal ressenti et la durée totale que le CBD passe dans votre organisme. C’est d’autant plus intéressant pour les personnes consommant des fleurs ou des huiles full spectrum, car ces produits contiennent de faibles taux de THC. Hors certains contrôles peuvent être très sensibles (antidopages, certains examens, conduite…). Les rares chiffres concernant le taux urinaire s’accordent sur une présence de 24h après avoir inhalé du CBD/THC (la plupart des cannabinoïdes sont éliminés par les selles).

    Enfin, nous rappelons à chaque article que le CBD peut interagir avec certains médicaments. Le type de consommation peut alors avoir toute son importance : les cosmétiques n’agissant que sur la peau, ils ne dérangeront pas la prise de principes actifs (hormis les applications locales). Au contraire, une prise d’huile quotidienne pourra modifier la demi-vie et la biodisponibilité du CBD. Pensez-y notamment avant une opération nécessitant une anesthésie (précisez que vous consommez du CBD).

    A quelle fréquence consommer du CBD ?

    Quelle est ma fréquence de consommation ?

    Occasionnelle, quotidienne, 2 prises par jour… cela va avoir une influence sur leur temps d’élimination. Les cannabinoïdes consommés de manière occasionnelle sont éliminés en une semaine maximum. Par contre, pour les personnes consommant du CBD de manière chronique, il peut rester présent une à deux semaines supplémentaires. Si vous avez déjà des cannabinoïdes présents dans l’organisme, votre corps ne réagira pas de la même façon que si vous n’avez pas pris de CBD depuis longtemps. Certains récepteurs, les plus accessibles, seront déjà saturés. Le CBD ira alors se fixer ailleurs, ou pourra être stocké. La quantité totale est également plus grande, ce qui explique qu’elle mette plus de temps à retomber à zéro.

    Vient alors la seconde chose à savoir : les cannabinoïdes peuvent être entreposés dans les cellules graisseuses. Il est possible de les retrouver lors de stress/efforts intenses ou d’une perte de poids, à distance de toute consommation. Ce phénomène reste rare mais plus la consommation est régulière, plus vous augmentez les chances qu’une partie des cannabinoïdes consommées soient emmagasinés. Cela dépendra également de vos habitudes alimentaires : on sait que certains aliments ou édulcorants favorisent le stockage graisseux. L’âge peut également jouer car les personnes âgées ont un métabolisme plus lent.

    Un effet sur votre peau

    Il est nécessaire de bien choisir la concentration en CBD et en huiles essentielles du produit utilisé afin de ne pas saturer votre peau. Un produit destiné à être utilisé tous les jours ou sur une grande partie de votre corps ne doit pas trop être concentré. Par exemple, notre crème de CBD (1%) sera parfaite pour une utilisation quotidienne alors que le baume sera adapté à un usage périodique (3 à 4 jours d’affilé maximum).

    frequence-consommation-cbd

    Si un produit trop concentré est appliqué en grandes quantités ou trop longtemps, il y a risque de surdosage. Cela provoque généralement des rougeurs et une irritation. Si cela vous arrive, parlez-en à un dermatologue et pensez à vous munir du produit ou de sa liste d’ingrédients.

    Pas d’effet d’addiction, d’accoutumance ou de surdosage

    Il est légitime de se demander si une prise sur le long terme est sans danger pour votre corps. Le CBD est considéré comme sûr pour la majorité des personnes et surtout par l'OMS. Les effets secondaires ressentis en cas de surdosage sont une somnolence ainsi que de possibles troubles digestifs. Aucun cas mortel n’a été documenté. Il faut cependant rester vigilant si votre foie est abîmé (cirrhose, hépatite, etc.). Si un traitement est en cours ou une opération est prévue, parlez de la prise de CBD à votre médecin.

    Le CBD protège les cannabinoïdes naturellement produits par votre organisme. Ils agissent plus longtemps, la production de neurotransmetteurs n’est pas modifiée. C’est pourquoi il n’y a ni effet psychotrope, ni risque d’addiction ou de sevrage à l’arrêt du CBD. Enfin, pour l’accoutumance, certaines personnes ont décrit devoir augmenter les doses de CBD dans le temps mais cette hausse est souvent liée à une évolution de leur maladie chronique.


    Article écrit par


    Articles relatifs autour du CBD

    Le CBD est reconnu comme non dangereux pour la santé humaine par l’Organisation Mondiale de la...
    4 minutes
    Le CBD aurait des bienfaits contre le psoriasis, une maladie inflammatoire qui concernerait 2 à...
    3 minutes
    Selon certaines recherches scientifiques, les produits à base de CBD pourraient avoir un...
    2 minutes
    Les crèmes à base de cannabidiol sont très efficaces en raison des bienfaits du CBD pour la peau...
    3 minutes
    Pourquoi existe-t-il des différences de tarifs aussi importantes entre les produits à base de CBD...
    3 minutes