-10% nouveau client, code : NOUVEAU - Livraison 24/48h GRATUITE en France

Sommaire
    CBD et Récupération Sportive

    Le CBD a-t-il un rôle à jouer dans la récupération sportive ?

    Le CBD est principalement connu pour ses propriétés apaisantes. On pense volontiers à son utilisation pour aider à mieux gérer les douleurs, le stress et les troubles du sommeil lors d’une maladie, d’une période difficile… Il est également très prisé des athlètes, à tel point que l’organisation mondial antidopage l’a retiré de la liste des produits interdits.

    Aux États Unis, un tiers des cyclistes, triathlètes et coureurs ont déjà utilisé du CBD comme de l'huile de cbd par exemple. Un quart des sportifs universitaires également, le plus souvent dans les sports de contacts (rugby, football américain, etc.).

    Le CBD a-t-il un rôle à jouer dans la récupération sportive ?

    Faisons ensemble le point sur les bienfaits du CBD en lien avec la pratique sportive.

    De l’occasionnel au haut niveau

    Il existe de nombreuses formes de pratique sportive. Comprendre leurs différents niveaux d’intensité aide à saisir les besoins des personnes qui les pratiquent. Nous avons :

    • L’activité physique journalière recommandée : 30 minutes de marche intense par jour au moins cinq fois par semaine. Cette première mention pourrait paraître anodine mais plus de la moitié des Français n'atteignent pas ce seuil ! En cause : le travail de bureau, les temps de transports, la sédentarité. On peut également penser à des personnes malades ou âgées à cause de douleurs ou manque de stimulation.

    • L’objectif est de maintenir une certaine dynamique et éviter l’inactivité. Cela permettrait de réduire le risque de diabète, de maladie cardiovasculaire, d’obésité, de cancer du sein et du côlon. La pratique occasionnelle est le plus souvent le fait d'une personne non habituée à la pratique une activité sportive. Le manque d’expérience, de condition physique ou de matériel adapté provoque un risque de blessure. Cela peut mener à un abandon par la suite (peur d'un nouvel accident, douleurs, etc.). Ici, l’objectif est la gestion des accidents. Les plus courants sont dus à des chutes et concernent les articulations (entorse de la cheville, rupture des ligaments croisés des genoux, etc.)

    • A travers une pratique régulière, la fréquence et l’intensité de l'activité sont augmentées, parfois accompagnées d’objectifs : personnels (s’améliorer, se dépenser, maîtriser son corps) ou institutionnels (compétition locale, classement). Les degrés d’implication du corps et du mental peuvent commencer à se faire sentir. Les sportifs peuvent alors éprouver du stress, des douleurs et des troubles du sommeil.

    • Lors d'une pratique de haut niveau, le sport représente une part importante de la vie de la personne. Le corps d'un athlète est son outil de travail. Les attentes sont grandes, les entraînements intenses et réguliers. Les sportifs de haut niveau peuvent avoir un corps marqué à la retraite, preuve des traces laissées par une activité dont l’intensité s’avère délétère pour la santé. La qualité du travail fourni se résume parfois au résultat final de la compétition, dont le classement conditionne les revenus. Cela peut provoquer un stress intense et des choix risqués pour l’organisme (surentraînements, dopage, hygiène de vie dégradée, blessures).

    Le CBD a-t-il un rôle à jouer dans la récupération sportive ?

    Voyons désormais pourquoi le CBD intéresse autant les sportifs et les chercheurs.

    Les bienfaits du CBD selon les études scientifiques

    Le CBD est étudié depuis quelques années par les scientifiques. Certaines analyses se sont avérées concluantes mais beaucoup sont encore en cours.

    Protection cellulaire CBD

    Le CBD possède des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. Quelle est la différence ? Qu’est-ce que cela signifie pour son usage dans la pratique sportive ?

    Posséder des propriétés antioxydantes signifie que le CBD limite les dégâts causés par certaines molécules pouvant agresser la cellule. L’oxygène fait partie de ces composés car elle est hautement réactive : elle provoque facilement des oxydations.Paradoxalement nous ne pourrions pas vivre sans car elle est utile pour produire de l’énergie. L’oxygène est donc bénéfique au corps mais seulement dans des conditions et zones très spécifiques des cellules. Lorsque l’oxygène se retrouve en dehors de ces zones, elle réagit avec de nombreux composés de la cellule et les abîment.

    Le cbd pour la récupération musculaire des sportifs

    Cela peut être le cas lors de la pratique sportive. En effet l'organisme augmente sa consommation d’oxygène pendant l’effort et des microlésions apparaissent dans les muscles, ce qui peut libérer de l’oxygène et augmenter le stress oxydatif. Certaines propriétés du CBD permettraient de réduire ces réactions et protégeraient ainsi les cellules. Ces résultats sont déjà mis en lumière connus en cosmétique. Pour en savoir plus dans le domaine du sport, Il faudra mener des expériences sur la pratique sportive en consommant du CBD. Ce qui est long et complexe (quel sport ? quelle durée ? quelle mesure de l’oxydation ?).

    L’inflammation est quant à elle un processus normal et important. Ce mécanisme est déclenché en cas de dégât cellulaire ou présence d’un pathogène (bactérie, virus, corps étranger…). Elle provoque des gonflements permettant d’augmenter l’apport sanguin (la zone devient rouge) sur la zone touchée. Cet œdème favorise l’évacuation des débris de cellules et l’acheminement de nutriments nécessaire à la reconstruction des tissus. Cela facilite aussi la venue des cellules de l’immunité.

    L’augmentation de la température permet également de lutter contre les pathogènes entrés dans le corps par une plaie. En perturbant localement les conditions de vie de ces organismes, l’inflammation limite leur prolifération et permet aux cellules de l’immunité de “travailler” dans les meilleures conditions. Cependant lorsqu’elle est trop importante, ou chronique, l’inflammation peut causer des douleurs, des dégâts et diminuer la mobilité. Tout est alors une question d’équilibre.

    La complexité des mécanismes anti-inflammatoires du CBD est encore à l’étude. Le cannabidiol modulait notamment la sécrétion de cortisol, hormone pro inflammatoire. Les effets du CBD sur le sommeil pourraient également jouer car la sécrétion de cette hormone est directement liée à ce cycle. L’inflammation reste un processus corporel important, notamment pour la cicatrisation et la lutte contre les pathogènes. Il ne faut pas l’empêcher totalement de se produire. Cet objectif est rempli concernant le CBD : des quantités modérées ne stoppent pas le processus inflammatoire et la cicatrisation. Cela a été prouvé, notamment pour la cicatrisation osseuse. Cependant quand ces processus deviennent chroniques et douloureux, le CBD pourrait aider à les réguler.

    Effets sur la douleur

    Si les propriétés anti inflammatoires citées ci-dessus peuvent expliquer une partie des effets apaisants du CBD, d’autres facteurs entrent en jeu dans la perception douloureuse.

    Les propriétés antiépileptiques du CBD lui confèrent des qualités importantes contre les neuropathies, qui se déclenchent quand un nerf est abîmé. Cela peut être causé par un surentraînement, des mouvements répétés ou une maladie. Elles peuvent se traduire sous forme de fourmillements, d’engourdissements voire de douleurs. Si ces dernières peuvent être rendues plus supportables, la reprise graduelle d’une activité sportive est envisageable.

    En plus de son potentiel pour la récupération, le CBD pourrait également permettre à des personnes souffrant d’une pathologie douloureuse de mener une vie plus facile, voire une activité physique modérée. Cette reprise d’activité a plusieurs bénéfices : maintenir son corps en meilleure santé, créer du lien social via des activités, renforcer la santé mentale…

    Les effets du CBD sur la douleur devront être mieux compris. Ce signal vise initialement à protéger le corps, il ne doit donc pas être totalement supprimé. La douleur empêche par exemple une reprise trop précoce après une blessure ou un arrêt si l’activité est trop dangereuse pour l’organisme. Jusqu’ici, les témoignages concernant le CBD sont positifs : il diminue le message douloureux sans le cacher. Un équilibre doit être trouvé entre performance et précision de dosage grâce à des études sportives spécifiques. Une fois ces doses précisées, le CBD pourrait être utilisé dans le processus de rééducation du sportif mais aussi de toute personne ayant subi un accident, une blessure ou une opération.

    Consommer du cbd pour la récupération musculaire des sportifs

    Effets sur le sommeil et l’anxiété

    Le CBD permet une détente générale et de trouver plus facilement le sommeil. On parle en effet beaucoup des muscles des sportifs, leurs nerfs sont également mis à rude épreuve ! Le sommeil est d’autant plus important pour les sportifs car une grande partie de la récupération s’effectue en dormant. C’est d’ailleurs un des aspects les plus sous-estimés par les athlètes débutants. Un corps et un esprit plus reposé seront plus alertes, mieux concentrés, réduisant de risque de blessures. Les causes de perturbation de sommeil chez les athlètes sont nombreuses :

    • Entraînements intenses : beaucoup d’athlètes témoignent de difficultés à trouver le sommeil. Pour les personnes amatrices, c’est la double peine le lendemain au travail !

    • Alimentation riche pour maintenir le métabolisme : on ne dort pas correctement après un repas trop copieux (ou une prise de compléments alimentaires).

    • Horaires de compétition, transports, décalage horaire: le rythme quotidien peut être perturbé, l’horloge interne également.

    • Anxiété associée à la performance perturbant le sommeil.

    • Image du corps altérée car il devient un outil de travail (surveillance accrue de la nourriture, peur des blessures…).

    L’anxiété peut également s’accentuer pendant les périodes d’inactivité, une convalescence ou lorsqu’il s’agit de gérer l’après carrière. En effet, le sport maintient un cadre de vie dynamique, stable, codifié. L’arrêt, parfois brutal, peut être mal vécu. Des pistes prometteuses tendent à montrer que le CBD favorise l’endormissement et une bonne qualité de sommeil. Le mécanisme en cause impliquerait les récepteurs à l’anandamide, endocannabinoïde naturellement produit par l’organisme et dont le CBD rallonge le temps d’action.

    Compléter les médicaments existants

    La gestion des douleurs ou la récupération nécessitent parfois l’utilisation d'anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et d’autres molécules jouant sur l’inflammation. Le CBD pourrait compléter l’usage de ces médicaments qui comportent leur lot d’effets indésirables. Le cannabidiol intéresse les chirurgiens américains car il n’a pas d’effets négatifs sur la cicatrisation osseuse. Il pourrait dans le futur servir aux sportifs ayant subi des accidents ou des opérations après une blessure, et faciliter leur convalescence et leur rééducation.

    Concernant l’anxiété, des preuves solides existent déjà concernant les propriétés positives du CBD. Comme les benzodiazépines (somnifère et antidépresseurs) possèdent un potentiel addictif et détériorent la qualité du sommeil, le CBD pourrait aider à en diminuer la consommation car il ne présente pas ces effets négatifs.

    Le cannabidiol pourrait permettre des posologies plus faibles de médicaments et un temps d’hospitalisation plus court. Il faudra toujours surveiller les effets du CBD sur le foie et le métabolisme des médicaments (inhibition enzymatique), notamment chez les personnes prenant régulièrement du CBD et devant se faire opérer. Cela peut par exemple avoir un effet sur l'anesthésie générale. Parlez de la prise de CBD à votre médecin en cas de doute.

    Le CBD renforce les bénéfices du sport sur l’organisme

    Le CBD intéresse tout particulièrement les sportifs car il semble posséder des effets similaires au sport ! Pendant l’exercice, le système endocannabinoïde aide à réguler les sensations d’euphorie, d’équilibre et de joie que l’on peut ressentir en faisant de l’exercice. Il y aurait donc synergie, notamment au niveau de la libération de dopamine, de certains glucocorticoïdes (régulant l’humeur et l’anxiété) et du métabolisme des acides gras (contrôlant la douleur). Le CBD semble magnifier les effets de la pratique sportive sur l’organisme.

    Le CBD renforce les bénéfices du sport sur l’organisme

    Conseils pratiques : quel produit au CBD utiliser ?

    Les huiles de CBD

    Les huiles de CBD auront un effet apaisant sur la totalité du corps. Les besoins des sportifs sont la gestion de la douleur, du stress et du sommeil.

    En pratique, cela peut concerner les difficultés d’endormissement après l’entraînement, avant une compétition, les douleurs diffuses et/ou profondes, la reprise sportive, le post-opération ou la rééducation…

    Une huile de CBD prise 3 fois par jour (matin midi et soir) sera utile face aux douleurs. Pour cibler le sommeil, deux prises peuvent suffir (une au dîner, la deuxième une heure avant le coucher).

    Broad spectrum, full spectrum, isolat… que prendre ?

    Si le CBD n’est plus considéré comme un produit dopant par l’OMA (Organisation Mondiale Antidopage), le THC reste interdit. Le seuil de détection a cependant été augmenté : il est passé de 15ng/L à 150 ng/L.

    Pour avoir une référence, une goutte d'huile de CBD 10% Full Spectrum contient 150 microgrammes de THC maximum (0.3% des cannabinoïdes présents). Cela correspond à 1000 fois le seuil autorisé (un microgramme = 1000 nanogrammes). Ainsi, la plupart du THC présents dans cette goutte sera métabolisé rapidement.

    Pour consommer du CBD en toute sécurité en tant que personne sportive, préférez les huiles Broad Spectrum, la plus naturelle possible. L’effet d’entourage sera présent, sans le THC. L’huile porteuse est également importante car elle représente la majorité du produit ingéré. L’huile de graines de chanvre est excellente pour l’organisme, privilégiez-la par rapport à une huile MCT dont les apports nutritifs sont bien plus faibles.

    Pour les athlètes préparant des compétitions, questionner un médecin spécialisé peut être nécessaire. En effet, la composition des huiles issues de produits naturels peuvent varier. Il est possible que d’autres cannabinoïdes soient présents à l’état de traces (CBG, CBN…). Or, seul le CBD est autorisé. Les seuils dépendent des ingrédients utilisés, de la fréquence de prise et du poids corporel. Dans ces cas très spécifiques, l’utilisation d’isolat peut sécuriser la prise (CBD pur à 99.7%) au détriment de l'effet d’entourage.

    Les huiles Full Spectrum seront plus adaptées s’il n’y a plus de contrôle (fin de carrière, handicap). La présence de THC renforce l’effet du CBD sur la gestion de la douleur. La faible quantité présente garantit l’absence d’effets psychotropes. Toutefois, si les douleurs sont handicapantes, une consultation médicale est probablement nécessaire.

    Les cosmétiques au CBD

    Ce type de produit ne comporte pas de THC, il est donc sûr à tout niveau sportif.

    • Huile de massage : aide au drainage (œdèmes) et à la récupération, anti-inflammatoire léger, décontractant musculaire, déstressant…

    • Baume: apaise les douleurs locales, les hématomes (sports traumatiques, chutes, coups) grâce à ses deux principes actifs : CBD et arnica.

    • Crème au CBD : utile pour nourrir la peau, particulièrement après un sport en extérieur (pollution, eau de mer et soleil agressent l’épiderme) ou d’endurance (peau irritée après une course à pied, de fond).

    Les infusions au CBD

    Ce type de consommation cible avant tout la sphère digestive. Si vous êtes stressé ou prenez des suppléments riches en protéines, le transit peut être perturbé. Une infusion sera à la fois relaxante et hydratante.

    Achetez votre infusion au cbd pour mieux récupérer après le sport.

    Pour la compétition, il faudra faire attention : une consommation quotidienne peut faire dépasser le seuil de détection. Cependant, les doses absorbées dans le sang sont plus faibles qu’avec les huiles et la quantité totale de cannabinoïdes est moins élevée. Si la prise est occasionnelle, les risques sont réduits au minimum.

    Conclusion

    Reprise d’activité, convalescence ou haut niveau, les propriétés du CBD sont adaptées aux différentes pratiques sportives. Son action potentielle sur le sommeil, le stress et la gestion de la douleur est déjà plébiscitée par les témoignages des athlètes l’utilisant dans le cadre sportif. D’ici quelques années d'avantages d’études scientifiques pourront statuer sur l’usage plus spécifique du CBD et préciser les meilleurs dosages pour chaque pratique sportive. D’ici là, des doses modérées permettent de profiter de l’effet apaisant du CBD en toute sérénité !

    Sources :

    Site de l'organisation mondiale antidopage (ou WADA en anglais) :

    https://www.wada-ama.org/en/prohibited-list

    Santé.gouv :

    https://solidarites-sante.gouv.fr/prevention-en-sante/preserver-sa-sante/article/activite-physique-et-sante

    Dépistage du cannabis :

    https://www.drogues-info-service.fr/Tout-savoir-sur-les-drogues/Le-dico-des-drogues/Cannabis#.VV3YzUZN97w

    Articles scientifiques :

    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8369499/

    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8988677/

    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8891421/

    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8566388/


    Article écrit par


    Articles relatifs autour du CBD

    En France, la molécule de CBD peut être commercialisée dès lors qu’elle provient d’un chanvre...
    Les infusions au CBD restent l’un des modes de consommation (avec l’huile de CBD) les plus sûrs...
    Selon l’Inserm, entre 15 et 20% de la population souffrirait d’insomnie en France ! La bonne...
    Le CBD est utilisé comme ingrédient dans divers produits destinés à la santé et au bien-être....
    Le miel et le CBD sont des ingrédients connus pour leurs propriétés relaxantes. Dès lors qu’ils...