Covid-19, Maj 28/03: Livraison gratuite assurée en Colissimo dans votre BAL !

Que sont les flavonoïdes et quelles sont leurs vertus ?

Comme évoqué dans notre article sur les terpènes, le Cannabis Sativa L est composée d’une multitude d’éléments naturels. On y retrouve évidemment les différents cannabinoïdes : CBD, THC... , les terpènes donc, mais également des flavonoïdes. Présents dans le chanvre mais également dans de nombreux végétaux et produits que Mère Nature nous apporte, nous commençons juste à les étudier et à connaître leur impact sur notre santé. Que sont les flavonoïdes ? Que pourraient-ils nous apporter ? Où les trouvons-nous ? Quelle est leur importance dans dans le cannabis? Autant de questions auxquelles nous essaierons d’apporter une réponse aujourd’hui 

Que sont les flavonoïdes ? 

Découverts en 1936 par Albert Szent-Györgyi, prix Nobel de Médecine en 1937 pour ses recherches sur la vitamine C, les flavonoïdes sont des substances de la famille des polyphénols, réputées pour leurs vertus antioxydantes. Naturellement présentes dans les plantes, les fruits, les légumes et dans de nombreux aliments. Ces molécules sont des pigments végétaux qui sont notamment responsables de la coloration des fleurs et des fruits mais aussi des tanins. Au niveau des plantes, à l’instar des terpènes, ils ont une utilité biologique. En effet, ils jouent un rôle majeur pour attirer les pollinisateurs (les abeilles notamment) mais aussi dans la survie de la plante en combattant les UV, l’oxydation, les maladies en éloignant les insectes parasites ou ravageurs. Aujourd’hui, on compte plus de 6000 flavonoïdes différents que l’on peut regrouper en 6 groupes. : les flavonols, les anthocyanidines, les flavonols, les flavones, les flavonones et isoflavones. 

Quels effets bénéfiques sur notre organisme ?

Avant tout, il est important de mentionner que depuis 2012, les autorités de santé européennes (EFSA, European Food Safety Authority et la Commission européenne) ont interdit la plupart des allégations concernant les flavonoïdes. Cependant, ils pourraient être bénéfiques : 

- pour leur action antioxydante en neutralisant les radicaux libres. Ils contribueraient à nous protéger des risques liés à la pollution, à l’ingestion de substances toxiques (alcool, tabac...), à l’exposition au soleil qui sont responsables du vieillissement cellulaire. En parallèle, il réduirait le stress oxydatif occasionné par ces radicaux libres qui semblent fragiliser la bonne santé de l’organisme

- en prévention de maladies cardiovasculaires et coronariennes, ils aideraient en effet à maintenir un taux normal de cholestérol et sucre dans le sang et à combattre les varices et les hémorroïdes

- en renforçant l’élasticité et l’étanchéité des vaisseaux sanguins. Ils amélioreraient l’irrigation et la dilatation des artères, régulant ainsi la tension artérielle

- en contribuant au bon fonctionnement du système immunitaire, ils seraient un antihistaminique, luttant ainsi contre les allergies

- dans le maintien de l’équilibre microbien des organes grâce à son potentiel antibiotique

- pour lutter contre certains types de cancers, comme ceux des poumons ou du pancréas 

Du fait de ses vertus potentielles, on trouve aujourd’hui de nombreux compléments alimentaires à base de certains flavonoïdes. Attention tout de même, les femmes enceintes, allaitantes, les enfants ainsi que les personnes souffrant de troubles de la coagulation sanguine ou traitées aux anticoagulants sont invités à demander un avis médical avant d’entreprendre une cure à base de flavonoïdes

Les principaux aliments riches en flavonoïdes 

Maintenant que nous savons ce que sont les flavonoïdes et leur vertus potentielles pour l’organisme, intéressons-nous maintenant dans quels fruits, légumes, produits alimentaires nous les retrouvons. 

- Les anthocyanidines (du grec anthos "fleur" et kuanos "bleu sombre") correspondent aux couleurs du rouge au violet, vous les retrouverez principalement dans les fruits rouges (baies, fraises, framboises, mûres), dans les raisins noirs, dans les feuilles de vignes et donc dans le vin rouge mais aussi dans l’aubergine

- Les flavanols, eux, sont plutôt synonymes de couleurs allant du verdâtre aux marrons. Ils sont en grande quantité dans le thé vert, les produits à base de cacao et notamment le chocolat noir ou encore les pommes.

- Proches à l’écriture, ils sont à ne pas confondre avec les flavonols (du latin flāvus jaune) permettent aux aliments d’obtenir des dégradés de jaune à l’orange qui sont à l’origine des caroténoïdes (qui donnent notamment le côté orange des carottes). Vous le retrouverez notamment dans certains fruits (abricots, pêches, prunes...)

- les flavones, seront eux très présents dans les herbes aromatiques comme le persil, le thym mais également dans le céleri et les piments

- les flavanones, abondamment présent dans la peau des agrumes, les raisins et leur jus

- les isoflavones que vous retrouverez principalement dans le soja et produits dérivés et dans les légumineuses 

Leur rôle et leur présence dans le cannabis 

Comme dans les autres végétaux en comportant, les flavonoïdes jouent un rôle dans les saveurs, arômes et couleurs de chaque variété de cannabis. On pense notamment aux couleurs bleutées voire violettes dégagées par certaines variétés comme la Deep Purple obtenue grâce à un flavonoïde appelé anthocyane. D’ailleurs, une catégorie a spécialement été créée pour les flavonoïdes issus du cannabis : les cannaflavine. Ils en existent 3 types : 

- le cannaflavine A qui aurait des propriétés anti-inflammatoires intéressantes, plus efficaces que l’aspirine.

- les cannaflavines B et C étudiés eux pour leur potentiel thérapeutique, antioxydante, antifongiques ou anti-cancer. Il est important de rappeler que les flavonoïdes se lient aux autres composés du cannabis que sont les terpènes, les cannabinoïdes pour une action globale appelé effet d’entourage

Conclusion : 

Tout comme les autres composants du cannabis (terpènes et cannabinoïdes), les études scientifiques commencent enfin à mettre au grand jour ce que les autorités sanitaires françaises et européennes continuent de dénigrer, c’est à dire les bénéfices potentiels des flavonoïdes sur notre organisme. Nous savons que les flavonoïdes sont concentrés en périphérie des fruits et légumes, au niveau de la peau ou juste en dessous, qu’ils sont thermosensibles et hydrosolubles, ils seront donc détruits avec une cuisson à l’eau et à haute température. Voici donc notre conseil culinaire de la semaine : dans la limite du possible, éviter de peler fruits et légumes et de les consommer crus ou cuits lentement à la vapeur ou à l’étouffée avec le minimum d’eau.

Articles pouvant vous intéresser