Quels sont les différents types d’extraction du CBD ?

Depuis quelques années, le CBD (cannabidiol) est devenu une substance recherchée et très appréciée, situation tout à fait compréhensible si l’on pense à ses nombreuses vertus potentielles. Ainsi, le CBD serait très bénéfique pour la santé grâce à ces différentes propriétés : antidouleur, anxiolytique, antioxydant, anti-vomitif, anticonvulsif. On le trouve sous différentes formes afin de satisfaire tous les types d’utilisateurs. Mais l’huile reste la forme la plus commune et la plus consommée. Point sur les différentes méthodes d’extraction de l’huile de CBD.

L’extraction à base d’huile

Cette méthode est la plus artisanale en raison de sa facilité et de sa rapidité, et permet à Mr Toutlemonde de créer sa propre huile de CBD d'autant qu'elle apporte une petite touche d’oméga au résultat final.Cette méthode a pour autre grand avantage de se faire sans utiliser de produits chimiques potentiellement dangereux pour la santé.

Elle présente tout de même quelques inconvénients. Les produits résultant d’extractions à base d’huile ont une faible teneur en CBD conséquent d’un manque de contrôle de ce qui est extrait. Puisque ce type d’extraction se fait à chaud, les cannabinoïdes peuvent s’altérer au cours du processus. De plus, ils ont une durée de conservation limitée. C’est pourquoi ce type de production se limite à un usage personnel.

L’extraction à base de solvant

Elle est basée sur l’utilisation de solvants chimiques tels que l’alcool isopropylique, l’éthanol, l’hexane, le propane ou encore le butane pour extraire l’huile de CBD. Cette méthode peut-être utilisée par les petits producteurs parce qu’elle est facile à mettre en place tout en étant bon marché. 

Mais attention, elle reste pourtant la plus dangereuse. D’une part, l’utilisation des solvants précités expose à un risque d’explosion relativement important. D’autre part, il est pratiquement impossible de supprimer les traces de solvant utilisé au cours de l’extraction dans le produit final. Or, cela contribue à amoindrir et même à anéantir tous les effets thérapeutiques potentiels contenus dans l’huile de CBD sans parler de leur potentielle nocivité. Un conseil : éviter de consommer une huile de CBD obtenu par cette méthode.

L’extraction au CO2 supercritique

Cette méthode d’extraction est le moyen le plus avancé pour tirer le meilleur du chanvre. Le CO2 est travaillé d’une manière à entrer dans un état supercritique, d’où cette appellation. Cette méthode est basée sur l’utilisation de températures très élevées ou au contraire, très basses pour séparer le CO2 des cannabinoïdes. Vous l’aurez compris, cette méthode nécessite l’utilisation d’un équipement complexe de haute technologie et des connaissances poussées ; elle est réservé aux professionnels.

C’est la manière la plus propre (aucune utilisation d’additifs ou contaminants), la plus sûre, la mieux maîtrisée et la plus efficace qui existe aujourd’hui. Les aspects hautement contrôlés du processus permettent d’obtenir une huile de CBD de très pure et exempte de résidus. Et c’est pour cela que Saveurs CBD a choisi de travailler de cette manière avec notre chanvrier. 

Une bonne matière première pour une huile de qualité

Pour obtenir de l’huile de CBD de bonne qualité, il ne suffit pas de bien choisir le bon mode d’extraction. Le choix de la matière première est également d’une importance capitale. Pour supprimer efficacement les composants inactifs du chanvre, il faut choisir rigoureusement des variétés riches en cannabidiol avec un pourcentage en THC de moins 0,2 %. De plus, les plantes choisies doivent être produites sans utiliser de pesticide ou autre produit chimique. C’est pour cela que Saveurs CBD travaille en partenariat avec un chanvrier éco-responsable n’utilisant aucun pesticides, OGM ou produits nocifs dans ses cultures.

Articles pouvant vous intéresser