En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

J'accepte

Livraison gratuite en France sans minimum d'achat !

Le CBD permet-il d’améliorer la concentration ?

Le CBD permet-il d’améliorer la concentration ?

Le CBD (cannabidiol) est un des principes actifs produits naturellement par la plante de chanvre, également appelé cannabis, au niveau de ses sommités florales. Il présente de nombreuses propriétés thérapeutiques aujourd’hui reconnues scientifiquement telles que son action anti-inflammatoire, antispasmodique ou encore antiépileptique. Mais qu’en est-il de son intérêt sur la concentration ? Comment agit-il sur les capacités cognitives ? Après avoir identifié les différents facteurs ayant un effet sur la concentration mentale, nous détaillerons les effets potentiels du CBD sur la concentration et plus particulièrement son efficacité dans les TDAH (Troubles de Déficit de l’Attention/Hyperactivité). 

1. Quels facteurs peuvent agir sur la concentration mentale ? 

On a tous entendu dans l’enfance “concentre toi, fais un effort”, comme si la simple volonté suffisait à se concentrer. Or, la concentration mentale, bien qu’il s’agisse d’une faculté cognitive, dépend en réalité d’un ensemble de facteurs imbriqués les uns avec les autres : l’environnement, le stress et l'énergie liée à l’alimentation et la qualité du sommeil. 

D’un point de vue strictement anatomique, la concentration dépend de l’état du système nerveux. L’altérité physique des neurones et des gaines de myéline (matière qui entoure les neurones et qui assure la transmission du message nerveux d’un neurone à l’autre) est essentielle aux facultés cognitives. L’altération des neurones et de la myéline est donc directement liée à la diminution des capacités cognitives et donc de la concentration. C’est le cas dans de nombreuses pathologies neurodégénératives comme Parkinson ou Alzheimer. Ces maladies entraînent dans un premier temps des troubles moteurs puis progressivement des troubles cognitifs apparaissent pouvant ainsi affecter la concentration, l’élocution, le raisonnement logique ou encore la mémoire. 

Pour ce qui est de l’énergie, l’organisme, et plus principalement le cerveau, a besoin d’apports énergétiques suffisants pour pouvoir fonctionner correctement. Tout comme pour une voiture : si l’on ne met pas de carburant, même avec un moteur à la pointe de la technologie, elle ne pourrait avancer. C’est exactement la même chose avec notre corps. Il est donc primordial d’assurer une alimentation équilibrée, riche en oméga 3 particulièrement précieux pour les capacités cérébrales. 

Il en va de même pour le sommeil. Les troubles du sommeil sont un réel ennemi aux capacités cognitives et en particulier pour la concentration. Un organisme fatigué, même dupé par les excitants naturels ou non, ne pourra fonctionner correctement et les capacités cognitives seront altérées. 

2. Quels sont les effets potentiels du CBD sur la concentration ? 

Le CBD n'agit peut-être pas de façon directe sur la concentration mais il peut avoir un effet bénéfique sur toutes les composantes détaillées précédemment. 

Sur le plan anatomique, le CBD est un neuroprotecteur. Il permet de favoriser la réparation des neurones après un trauma mais aussi de les protéger et de prévenir les troubles neurodégénératifs tels que Parkinson ou Alzheimer.

Sur le plan de la santé mentale, il possède un potentiel antidépresseur et anxiolytique remarquable. Les personnes souffrant de ces troubles psychiques seraient soulagées, apaisées et présenteraient une réelle amélioration de leurs capacités cognitives. Pour ce qui est des addictions, l’état de manque peut impacter les capacités cognitives. L’effet anti craving du CBD peut donc aussi s’avérer bénéfique sur la concentration. 

Enfin, comme expliqué précédemment, le sommeil est essentiel au bon fonctionnement physiologique et cognitif de l’organisme. Son altération peut donc avoir de lourdes conséquences, en particulier sur la concentration. A l’inverse du THC (tétrahydrocannabinol), qui malgré les croyances communes ne présente pas ou très peu de bienfaits sur le sommeil du fait de sa forte psychoactivité, le CBD, lui, est un allié bien plus efficace. Il favorise un endormissement rapide tout en respectant les différents cycles du sommeil et surtout en évitant un réveil embué associé au THC. 

3. Le CBD peut-il soulager les TDAH ? 

Le TDAH est un Trouble du Déficit de l’Attention avec Hyperactivité. Il en existe trois catégories : le type prédominant hyperactif-impulsif, le type prédominant inattentif et le type combiné. Ces troubles se manifestent par une distractibilité, une hyperactivité et une gestion compliquée des impulsions. Les causes de ces troubles n’ont pas encore été complètement identifiées mais une des pistes d’étude serait une altération de l’activité des neurotransmetteurs (substances chimiques libérées par l’organisme permettant la transmission d’un message d’un neurone à l’autre) dans certaines régions du cerveau impliquées dans l’attention, et plus précisément le striatum, l’amygdale et l’hippocampe. Il s’agit des mêmes zones cérébrales qui sont impliquées dans certains troubles psychiques comme les phobies ou l’anxiété. On sait aujourd’hui que les récepteurs dopaminergiques utilisant la dopamine comme neurotransmetteurs, interagissent constamment avec le Système Endocannabinoïde et plus particulièrement avec les récepteurs endocannabinoïdes. 

Traditionnellement, les personnes atteintes très jeunes par le TDAH vont suivre un traitement non thérapeuthique comme des psychothérapies ou des compléments alimentaires naturels. Lorsque les troubles persistent, il arrive que des psychiatres prescrivent des traitements chimiques bien plus lourds, dits psychostimulants appartenant à la famille des amphétamines dont l’usage est très controversé :d’une part pour leur efficacité relative et d’autre part pour leurs effets indésirables. En effet, il a été observé des retards de croissance chez les patients, une accoutumance et une tolérance importante ou encore un risque de troubles cardiaques et d’hypertension. 

Ces effets secondaires ne sont pas négligeables, surtout chez des patients jeunes. Le CBD apparaît alors comme un réel allié contre la maladie grâce aux potentiels décrits précédemment. Il favorise un apaisement, un sommeil de qualité et surtout n’a aucune conséquence sur le développement. La prise d’huile de CBD par voie sublinguale permet un soulagement rapide, une efficacité prolongée sur 90 minutes environ et une précision du dosage grâce à l’utilisation d’huile de CBD dosée uniformément. 

Enfin, il a été rapporté dans de nombreux témoignages que certains terpènes seraient plus efficaces que d'autres dans la gestion des TDAH, notamment le pinène et terpinolène. En cas

de dominance d’hyperactivité, c’est le myrcène et le linalol qui peuvent être préconisés pour leur effet calmant. 

En conclusion, le CBD propose un réel bénéfice pour les fonctions cognitives, qu’elles soient altérées par une pathologie ou non. C’est une molécule naturelle ne présentant aucun effet indésirable ou d’accoutumance. Dans le cas des TDAH, les patients sont généralement très jeunes et les alternatives naturelles aux traitements chimiques lourds sont toujours recherchées. Bien que l’utilisation du cannabis sur des jeunes cerveaux reste encore controversée aujourd’hui, c’est bien le THC qui serait délétère dans le développement cérébral et non le CBD.