En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

J'accepte

Livraison gratuite en France sans minimum d'achat !

Qu'est ce que le CBD synthétique ?

Qu'est ce que le CBD synthétique ?

La plante de cannabis, aussi appelée chanvre, synthétise naturellement de nombreux principes actifs au niveau de ses sommités florales : les phytocannabinoïdes, les terpènes et les flavonoïdes. Le CBD, cannabidiol, fait partie de la première catégorie, tout comme le THC, tétrahydrocannabinol, bien connu pour son potentiel psychoactif. Il en existe plus d’une centaine et tous n’ont pas encore été identifiés à ce jour. Entre 1915 et 1927, aux Etats-Unis,  le cannabis est pour la première fois interdit dans 10 états. Cette vague de prohibition se propage progressivement jusqu’en Europe et la plante est définitivement rendue illégale en 1961, lors de la Convention Unique des Nations Unis. Aujourd’hui, le cadre législatif encadrant la production, l’extraction, la transformation et la distribution du chanvre, souvent très strict, ne cesse d’évoluer et diffère d’une pays à l’autre. La France interdit son usage récréatif mais commence progressivement à reconnaître ses vertus thérapeutiques et de bien-être. C’est pourquoi, à ce jour, tout produit à base de cannabis, hors médicament, doit impérativement répondre aux exigences légales, soit une concentration de THC < 0,2%. Cette norme est bien difficile à respecter par les professionnels et c’est pourquoi une nouvelle alternative est apparue ces dernières années : les cannabinoïdes de synthèse. Mais quelles sont les différences entre le CBD d’origine végétale et le CBD synthétique ? Et quels peuvent en être les dangers potentiels ? 

Les différences entre le CBD synthétique et d'origine végétale

Les chimistes sont aujourd’hui capables d’identifier et d’isoler la structure chimique d’une substance organique et de la recréer à l’identique avec des molécules de synthèse. Théoriquement, le CBD synthétique interagirait avec l’organisme de façon identique au CBD naturel et notamment avec le système immunitaire. Il présenterait les mêmes vertus thérapeutiques comme son potentiel anti-inflammatoire, anti-épileptique et anti-spasmodique. Pourtant, nous allons voir qu’il existe bien des différences entre les phytocannabinoïdes, naturellement produits par la plante et les cannabinoïdes de synthèse. 

Découvrez nos fleurs de CBD

Dans un premier temps, il est important de rappeler qu’en France, les coûts de production et de main d'œuvre pour des produits à base de CBD naturel sont très élevés. En effet, les chanvriers peuvent uniquement cultiver les variétés autorisées par le gouvernement,  regroupées dans un catalogue. Elles ont été sélectionnées en fonction de leurs caractéristiques. Principalement destinées à l’industrie, l’intérêt se porte sur les tiges et les feuilles. Les fleurs n’ont souvent pas le droit d’exploiter et ne doivent pas présenter un taux de THC > 0,2%. Or, les principes actifs de la plante se trouvent quasi uniquement aux niveaux des sommités florales et plus précisément dans les trichomes, petites glandes renfermant la résine de cannabis. Les fleurs de ces variétés autorisées étant très peu concentrées en CBD, d’énormes quantités de matières premières sont donc nécessaires pour l’extraction et la fabrication d’huile ou de gélule par exemple. Le CBD de synthèse propose alors une alternative bien plus économique. Ils sont vendus comme identiques aux phytocannabinoïdes, présentant les mêmes vertus et les mêmes effets secondaires mais en limitant le coût, la main d'œuvre ainsi que le risque de dépasser la concentration limite autorisée de THC. 

De plus, il peut y avoir une différence de fonctionnement entre une molécule naturelle et une synthétique. Les extraits complexes de plantes contiennent plusieurs molécules qui, même sous forme de trace, peuvent interagir avec plusieurs cibles dans l’organisme, c’est ce qu’on appelle l’effet d’entourage. Avec le CBD de synthèse, la chimie propose une nouvelle approche dite “single drug/single target”, c'est-à-dire : une molécule/une cible, éliminant ainsi les risques d’interactions ou certains effets indésirables que comportent les produits à base de CBD naturel. 

Enfin, la chimie et les cannabinoïdes de synthèse ont aussi pour but de répondre à un besoin de sécurité pour le consommateur, et plus particulièrement dans un usage médicinal. En effet, un patient déjà fragilisé par sa pathologie doit s’assurer de l'innocuité du traitement. Il ne peut se permettre de consommer des produits présentant des traces de pesticides, de bactéries, de champignons ou encore de solvant dus à une mauvaise filtration. 

Attention aux dangers potentiels du CBD synthétique

Il est important de bien différencier :

les molécules de synthèse créées dans des laboratoires certifiés à destination d’essais cliniques ou pour certaines préparations pharmaceutiques en vente sur le marché. C’est le cas du Marinol, médicament accessible en France, par ATU (Autorisation de Mise sur le Marché), à base de THC synthétique et indiqué contre les nausées liées à la chimiothérapie ainsi que dans les cas de syndrome de dépérissement notamment dans le VIH.

les cannabinoïdes de synthèse créés par le marché noir , souvent appelés spice ou K2, et présentant de nombreux risques pour le consommateur. 

Ces derniers ne respectent ni les normes sanitaires, ni les normes légales. Les solvants et additifs ne sont pas renseignés et les taux de concentration sont très élevés, beaucoup plus que dans n’importe quel extrait naturel. Et malheureusement, la consommation de ces produits peut mener à des overdoses. Il est scientifiquement impossible de faire une overdose de phytocannabinoïdes mais il est possible d’en faire avec des cannabinoïdes de synthèse. Le réel danger est de vouloir booster les concentrations pour un aspect commercial. Il est absolument nécessaire d’informer sur le potentiel de dangerosité de ces produits. Ils ne se consomment pas de la même façon et ne présentent donc pas les mêmes risques d’effets indésirables. L’année dernière, de nombreux cas d’intoxication aiguë ont été rapportés à Reims, après la consommation d’un liquide pour cigarette électronique vendu comme liquide CBD. Marie Masure, médecin au centre d'addictologie de Reims alerte sur les dangers de ces produits : “ ils peuvent causer de l'agitation, de l'agressivité, des états de léthargie profonde, des nausées et des pertes de connaissance, voire provoquer des décès". 

Découvrez nos fleurs de CBD

En conclusion, les cannabinoïdes de synthèse font maintenant partie intégrante du milieu du cannabis médical en France. Ils peuvent être nécessaires pour certaines études car ils permettent de faciliter l’approvisionnement en cannabinoïdes et de garantir des dosages stables. C’est le cas dans l’essai clinique mené par le Pr Blin à l’hôpital de la Timone, à Marseille, pour tester l’efficacité du CBD et du THC sur les patients atteints de Parkinson. Le CBD synthétique va aussi à l’encontre de l’approche holistique de la plante et de la phytothérapie en général. En effet, la synthèse prive de l’effet d’entourage. Or, on sait aujourd’hui qu’il potentialise les bienfaits thérapeutiques de la plante. Plus on se rapproche d’une composition naturelle, mieux l’organisme répond. Se priver de l’effet d’entourage peut être réellement délétère pour les patients. De plus, il n’existe que très peu de données toxicologiques ou de recul sur l’impact sanitaire de ces molécules de synthèse.  Les agriculteurs et les pouvoirs publics se sont aussi penchés sur le problème de sécurité de composition cité précédemment et ont mis en place des normes très strictes appelées EU GMP pour les cultures destinées à des fins médicales. Grâce aux progrès d'ingénierie, les producteurs sont aujourd’hui en mesure de répondre aux mêmes exigences.

Il est également important de rappeler que la synthèse des cannabinoïdes n’encourage pas l’agriculture française pourtant experte dans la culture du chanvre, premier producteur en Europe et troisième dans le monde.

Enfin, lors de l’achat d’un produit à base de CBD, synthétique ou non, nous conseillons fortement de toujours se renseigner sur l’origine et la composition du produit afin de garantir la sécurité d’usage.