Pourquoi le CBD est différent du THC ?

Le chanvre est composé naturellement de plusieurs centaines de composants organiques et notamment les cannabinoïdes. On y retrouve notamment le tétrahydrocannabinol (THC) et le cannabidiol (CBD), deux des molécules ayant le plus d’effets sur l’organisme humain.

Même si ces deux substances sont issues de la même plante, la Cannabis Sativa L, plusieurs points les opposent. Le plus important d’entre eux réside dans le fait que le THC possèdent des effets psychotropes (autrement dit, c’est ce qui vous fera “planer”) contrairement au CBD.

Des effets différents

Le THC est le cannabinoïde le plus connu présent dans le cannabis. Le problème est qu’il possèdent des effets psychoactifs et psychotropes puissants qui mettent celui qui le consomme dans un état d’euphorie. C’est principalement pour cette raison qu’il est consommé à titre « récréatif ». Malgré tout, il est supposé posséder quelques effets thérapeutiques. Ainsi, le THC pourrait aider à combattre les nausées, à venir à bout des troubles du sommeil et au manque l’appétit. Une chose reste néanmoins sûre, lorsqu’il est consommé à forte dose, le THC entraîne anxiété et paranoïa.


Depuis ces dernières années, nous en savons davantage sur les vertus potentielles du CBD. Ainsi, contrairement au THC, ce cannabinoïde n’aurait aucun effet secondaire indésirables et surtout, il ne fait pas « planer ». Sur le plan thérapeutique, il serait très efficace pour limiter les effets psychotropes du THC, pour aider les personnes ayant des problèmes d’anxiété ou d’insomnie. Il aiderait fortement à soulager les douleurs articulaires et musculaires et les patients atteints de la sclérose en plaques et l’épilepsie.

Enfin, certaines études récentes mettraient en évidence d’autres effets très étonnants du CBD en forte concentration. Il limiterait ainsi la prolifération des cellules tumorales engendrées par certains cancers et réduirait considérablement les risques de nécroses des artères suite à un infarctus ; par ailleurs, il abaisserait le taux de sucre dans le sang.

Le CBD est légal contrairement au THC

Les nombreuses études faites jusqu’à ce jour sur le THC et le CBD tendent à montrer que le CBD n'engendre pas de dépendance contrairement au THC. C’est évidemment pour cette raison qu’il n’est pas classé parmi les substances réglementées : la vente de CBD et de ses produits dérivés en France (comme les huiles de CBD) est donc parfaitement légale. A noter que ces produits doivent cependant présenter un seuil de THC inférieur à 0,2%.
Mais même ainsi, il reste interdit de vanter les potentiels bénéfices thérapeutiques du CBD. C’est d’ailleurs ce que rappelle la MILDECA dans une publication faite en 2018. En effet, en France, le CBD n’est pas considéré comme un médicament. Officiellement, il est considéré comme un complément alimentaire.

Précaution lors de l’utilisation du CBD

Même si les effets thérapeutiques du CBD sont de plus en plus reconnus, la prudence est de mise au cours de son utilisation. Il faut éviter d’en consommer en trop grande quantité. En effet, le CBD a un caractère lipophile, ce qui signifie qu’il s’élimine lentement et est donc susceptible de s’accumuler dans les tissus gras. Dernier point, le CBD peut ralentir l’élimination de certains médicaments.
Un surdosage de CBD peut également entraîner des problèmes de vigilance et de somnolence.

C’est la raison pour laquelle il est déconseillé de conduire après la consommation de cette substance. Enfin, le CBD est déconseillé aux femmes enceintes et allaitantes ainsi qu’aux personnes ayant des problèmes cardiaques ou artériels.

Articles pouvant vous intéresser